Immobilier: un nouveau cycle haussier à venir? - Plurifinances

Bénéficiez de l’expertise de Plurifinances et comparez les offres des banques en un seul rendez-vous

Présent dans toute la France
Trouvez votre agence

03 90 22 94 00
contact@plurifinances.fr

Demandez à être rappelé
Je laisse mon numéro

Selon un analyste de la prévision et de la conjoncture, certains éléments sont réunis pour une reprise prochaine de l’immobilier. Tout d’abord une récente enquête de l’INSEE (étude effectuée trimestriellement) laisse entrevoir une légère hausse de la demande de logement. Certes nous partons d’un niveau très bas mais le renversement de tendance est là.

Par ailleurs, le niveau bas des taux – ainsi que le fait que les banques prêtent – soutient naturellement la demande d’achat dans l’immobilier. Le seul bémol se situe dans les mises en chantier de logements neufs. Elles étaient toujours en baisse fin 2014 et début 2015. Les effets de la reprise ne devraient pas se faire sentir avant 2016 dans le domaine de la construction. La reprise affectera donc d’abord le secteur du logement résidentiel ancien.

Cependant, une reprise encore à attendre dans le neuf et une reprise plutôt timide dans l’ancien sont avantageuses pour les futurs acquéreurs avec une pression persistante sur les prix qui, s’ils ne baissent pas forcément, n’augmentent pas non plus.

Il reste assurément un certain nombre de facteurs qui pourraient venir contrecarrer la reprise du marché immobilier. En premier lieu le chômage reste évidemment l’un des principaux. Certes la confiance des ménages s’est améliorée ces derniers mois mais pas de façon suffisante pour relancer l’activité immobilière. De même, comme nous l’avons annoncé plus haut, une remontée forte des taux d’intérêts des prêts immobiliers viendrait naturellement réduire à néant tous les autres signes positifs.