Livre blanc Joséphine Beague

AccueilLivre blanc Joséphine Beague

Comment mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir votre crédit immobilier ?


Depuis le début de l’année, les conditions bancaires pour obtenir un crédit immobilier se sont durcies. La crise sanitaire actuelle tend à compliquer encore un peu plus les choses pour les acheteurs.

Alors, malgré des taux historiquement bas, le nombre de refus de financement lui augmente.

C’est pourquoi je vais vous donner quelques clés qui vont vous permettre de préparer au mieux votre dossier.

Professionnels du crédit immobilier depuis plus de 10 ans, plurifinances connait parfaitement le marché financier et les attentes de votre banquier.

Pour encore plus de conseils, n’hésitez pas à me contacter directement.

Mes objectifs :

  • Trouver le financement pour votre projet
  • Vous accompagner et vous conseiller
  • Vous faire gagner du temps
  • Vous faire économiser de l’argent
  • Vous obtenir les meilleures conditions

Conseil numéro 1 :

Achetez au bon moment

En effet, le timing est important pour mettre toutes les chances de votre côté !

Une situation professionnelle incertaine, des crédits en cours, peu d’épargne, tout ceci ne plaira pas à votre banquier.

Le banquier évalue le risque, c’est pourquoi il faut lui donner confiance.

Un CDI validé, aucuns crédits en cours et un peu d’argent de côté : voici la situation qu’attend votre banquier.

Vous ne répondez pas à ces critères ? Pas de panique, contactez-moi, je pourrai vous dire en quelques minutes si une solution existe pour vous.

Conseil numéro 2 :

Economisez

L’apport n’est pas un mythe.

Nombreuses sont les banques aujourd’hui qui refusent de financer votre projet si vous n’avez pas un peu d’argent à mettre sur la table.

Pourquoi ? Car le coût de votre projet ne se constitue pas uniquement du prix du bien mais aussi de frais divers. La facture grimpe très vite !

Toutes les banques n’acceptent pas de financer les frais. C’est pourquoi constituer une épargne avant d’acheter est indispensable.

Ne croyez pas les marchands de rêves qui vous promettent de devenir rentier immobilier sans apport, vous serez vite déçu. Le montant de l’apport dépend de votre projet et du montant du bien à financer.

Il est encore possible aujourd’hui de financer un bien sans apport, mais la tâche est plus compliquée et les autres critères de financement devront être remplis.

Conseil numéro 3 :

Soignez vos extraits de comptes bancaires

Commissions d’interventions, rejets de prélèvements, découvert important, sont des éléments qui viendront bloquer votre demande de financement.

Pourquoi ? Comme évoqué au-dessus, vous devez inspirer confiance à votre banquier. Une bonne gestion de vos comptes est donc indispensable !

N’oubliez pas que vous êtes sur le point de vous endetter sur une longue durée. Cette décision ne doit pas être prise à la légère. Votre banquier doit savoir que vous avez les épaules pour assumer votre mensualité de crédit ainsi que le reste de vos dépenses.

Vous disposez maintenant de 3 conseils précieux avec leurs explications pour comprendre votre banquier et maximiser vos chances d’obtenir un accord de financement.

Bonus :

Un dernier conseil pour la route ! Soyez accompagné par un professionnel du crédit immobilier.

Contrairement à ce que vous pensez, cela ne vous coûte rien. Les conseils et l’accompagnement ne sont pas facturés, le courtier est payé au résultat ! S’il remplit la mission confiée, alors ses frais seront intégrés à votre plan de financement, avec pour objectif de vous faire réaliser une économie net de ses frais.

Alors avant de vous lancer, vous savez ce qui vous reste à faire !

Contacter-moi au 06 79 71 99 87 pour une étude complète et gratuite de votre capacité d’emprunt.

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.