Les banques : la reprise pour les nouveaux dossiers de prêt

AccueilActualitésNon classéLes banques : la reprise pour les nouveaux dossiers de prêt

Les taux ont légèrement augmenté mais de plus en plus de banques acceptent à nouveau les demandes de prêt. Ces acceptations tiennent évidemment compte des capacités de traitement encore limitées mais aussi d’une hausse des risques. Les recommandations récentes du Haut conseil de stabilité financière sont donc appliquées plus strictement – par exemple un taux d’endettement limité à 33%.

Par ailleurs, les délais de traitement se sont rallongés (pour causes de télétravail, congé maladie, manque de personnel) et les délais d’émission des offres de prêt sont aussi plus élevés. Les taux ont, quant à eux, augmenté de 0,20 à 0,50% selon les banques et les profils des emprunteurs. La situation actuelle entraine des tensions sur le coût des ressources pour les banques et, de plus, ces dernières anticipent une hausse des risques sur les entreprises et, par conséquent, sur le profil des emprunteurs.

La question qui se pose aujourd’hui : les banques prendront-elles en compte le salaire annuel ou alors le salaire actuel, équivalent à 84% de salaire net pour une grande majorité de Français qui sont au chômage partiel? L’impact est important : avec un salaire de 3 000 €, la capacité de remboursement est de 990 €/mois hors assurance, soit environ 207 000 € de prêt sur 20 ans. Pour ce même emprunteur, en retenant le salaire du chômage partiel soit 2 520 €, la capacité de remboursement tombe à 830 €, ce qui correspond à un emprunt de 174 000 € soit 33 000 € de moins.