Bénéficiez de l’expertise de Plurifinances et comparez les offres des banques en un seul rendez-vous

Présent dans toute la France
Trouvez votre agence

03 90 22 94 00
contact@plurifinances.fr

Demandez à être rappelé
Je laisse mon numéro

Acquérir un logement vous engage financièrement une bonne partie de votre vie. Il faut donc bien veiller à ne pas brûler les étapes.

1 – Définir votre budget

Dans votre budget, il faut tenir compte de :

  • Votre apport personnel
  • Votre capacité d’emprunt
  • Des prêts aidés comme le Prêt à Taux 0 et les prêts employeurs

Attention à ne pas oublier de prendre en compte les frais de l’agence immobilière, les frais de Notaire et l’ensemble des frais liés au crédit – frais de dossier, frais de garantie etc…

Avec l’aide d’un courtier, vous pouvez définir exactement votre capacité d’acquisition y compris tous ces éléments.

 

2 – Chercher votre logement

Étudiez bien le prix des logements en les comparant aux prix publiés par la Chambre des Notaires ou sur certains sites internet.

Dans votre choix, prenez en compte tous les facteurs tels la proximité des commerces, des écoles, des transports en commun etc…

Gardez en mémoire l’adage du bon achat immobilier : l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement.

En fonction de votre budget, arrêtez votre choix entre l’achat dans l’ancien ou dans le neuf. Les atouts de l’ancien résident dans son prix inférieur au neuf et dans le fait que le bien est visible et disponible. Cependant, prenez garde aux travaux. Le neuf est quant à lui souvent plus fonctionnel et présente des performances énergétiques supérieurs. Mais, dans la majorité des cas, l’achat dans le neuf se fait en VEFA donc sur plan avec un délais de livraison beaucoup plus long.

 

3 – Vérifier avant de vous engager

Si vous achetez dans l’ancien, vérifier bien l’état du logement, intérieur et extérieur, ainsi que les éléments fondamentaux comme le chauffage, l’électricité, les fenêtres et la toiture.

Visitez plusieurs fois à des moments différents de la journée, voir de la semaine (en semaine et le week-end).

Vérifiez auprès de la Mairie l’absence de servitude ainsi que l’évolution prévisionnelle du quartier.

Enfin, demandez au vendeur l’ensemble des documents – diagnostics, règlement de copropriété ou de lotissement s’il y a lieu, taxe foncière, taxe d’habitation, factures de consommations de chauffage etc…

 

4 – L’achat et l’emprunt

Ne versez aucune somme avant la signature de l’avant-contrat.

Si vous tombez d’accord sur un prix, vous signerez soit une promesse unilatérale de vente – le propriétaire s’engage à vous vendre le bien à un prix défini mais vous restez libre d’acheter ou non – soit un compromis de vente – vous vous engagez donc à acheter le bien dès la levée des conditions suspensives.

Lors de la signature du compromis vous verserez une indemnité d’immobilisation et vous aurez alors 10 jours pour vous rétracter – avec restitution intégrale de la somme versée.

Après ces 10 jours, vous restez protégé par les conditions suspensives, notamment celle de l’obtention d’un financement. Si vous n’en obtenez pas, le compromis sera annulé sans frais.

Dans le cadre de l’achat dans le neuf, vous signerez un contrat de réservation. Il faudra ensuite au promoteur et au Notaire le temps de rédiger l’acte d’acquisition, ce qui, dans certains cas, peut prendre plusieurs mois.

Une fois les documents signés, vous pourrez entreprendre, avec votre courtier en crédits, la recherche du meilleur financement.