Programme des candidats à la Présidentielle sur le logement

Bénéficiez de l’expertise de Plurifinances et comparez les offres des banques en un seul rendez-vous

Présent dans toute la France
Trouvez votre agence

03 90 22 94 00
contact@plurifinances.fr

Demandez à être rappelé
Je laisse mon numéro

Vous hésitez à concrétiser votre projet immobilier en raison de la prochaine élection présidentielle. Vous trouverez ci-dessous ce que nous réservent, dans le domaine immobilier, les principaux candidats.

Nicolas SARKOZY (UMP)
  • Une mesure déjà votée: la surface constructible d’un bien peut être augmentée de 30%. La mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2013 pour une durée de 3 ans. Selon le gouvernement, la mesure permettra la construction de 40 000 logements supplémentaires par an. A noter que les Communes peuvent émettre un véto ainsi que les copropriétaires (dans le cadre d’une copropriété). L’obtention d’un permis de construire reste obligatoire.
  • Pour libérer du foncier, le Président-candidat a annoncé la vente de 394 terrains propriétés de l’Etat.
François HOLLANDE (PS)
  • Le candidat socialiste souhaite accélérer la construction de logements sociaux en passant de 90 000 aujourd’hui à 150 000 biens construits par an.
  • Il propose pour cela la vente à un prix symbolique de terrains appartenant à l’Etat (jusqu’à 80% moins cher que le prix du marché). La cession pourrait même se faire gratuitement pour les zones où les prix immobiliers sont les plus tendus.
  • Augmentation également de la capacité financière de la Caisse des Dépôts et des Consignations en rehaussant le plafond du Livret A à 30 000 €.
  • Alourdissement des sanctions à l’égard des Communes qui ne respectent pas le quota des 20% de logements sociaux.
François BAYROU (MODEM)
  • Non encadrement des loyers.
  • Création d’observatoires locaux destinés à déterminer le niveau réel des prix.
  • Lancement d’une mutuelle “d’inspiration publique” couvrant les risques locatifs.
  • Le candidat centriste s’intéresse également à la colocation afin de lutter contre la solitude.
Eva JOLY (Verts)
  • La candidate écologiste souhaite rendre plus écolo le parc de logement actuel, avec priorité aux logements modestes. Ce plan de rénovation doit s’étendre jusqu’en 2050.
  • Réquisition des logements vacants afin de remédier aux 900 000 logements manquants en France.
  • Construction de 500 000 logements par an, dont 160 000 logements sociaux. 12 000 d’entre eux se destinent aux jeunes.
  • Construction de 20 000 logements très sociaux à destination des 20 000 personnes prioritaires au DALO.
  • Encadrement des loyers et renforcement de la Loi SRU.
Marine LE PEN ( Front National)
  • Refonte de la politique du logement social. L’attribution des logements sociaux ne doit pas s’attribuer selon un strict critère social mais la préférence nationale doit être le 1er critère.
  • Destruction des cités érigées dans les années 50, 60 et 70 au profit d’un habitat de taille et d’esthétique traditionnelles.
  • Création d’un chèque “premier logement” qui prendrait la forme d’un crédit d’impôt et ce, afin de favoriser la primo-accession.
Jean-Luc MELENCHON (Front de Gauche)
  • Pour son programme, le candidat du Front de Gauche s’appuie sur 2 constats: la cherté des prix immobiliers due à la “raréfaction organisée” d’une part et le fait que le logement soit un bien fondamental qu’il ne faut pas laisser aux mains du marché d’autre part.
  • Abaissement des loyers afin que ce dernier ne représente plus que 20% des revenus familiaux.
  • Construction de 200 000 logements sociaux chaque année.
  • Interdiction des expulsions.
  • Le candidat défend également une meilleure application de la Loi sur les réquisitions.