Le profil type de l'acquéreur en 2016 - Plurifinances

Bénéficiez de l’expertise de Plurifinances et comparez les offres des banques en un seul rendez-vous

Présent dans toute la France
Trouvez votre agence

03 90 22 94 00
contact@plurifinances.fr

Demandez à être rappelé
Je laisse mon numéro

Les taux exceptionnellement bas que nous connaissons depuis maintenant des mois ont-ils modifiés le comportement des acquéreurs et autres investisseurs dans l’immobilier ?

Bien que la situation économique ne soit pas au beau fixe, notamment sur le front de l’emploi, les demandes d’acquisitions dans l’immobilier ont bondi de 26% en avril et de 40% en mai par rapport à l’année passée. Cette tendance est d’ailleurs plus accentuée dans l’ancien que dans le neuf.

En 2016, 60% des primo-accédants disposent de moins de 4 000 € de revenus mensuels et, pour un tiers d’entre eux, même moins de 3 000 €/mois. Pour ce qui est de l’apport, il existe de fortes disparités puisque 50% des primo-accédants dans le neuf possèdent moins de 5% d’apport alors qu’ils ne sont que 25% dans le même cas pour l’acquisition dans l’ancien.

La moyenne d’âge est quant à elle aux alentours de 34/35 ans pour une première acquisition. Acheter après 30 ans est somme toute logique compte tenu d’une entrée dans la vie active de plus en plus tardive avec, souvent, un contrat précaire – CDD ou intérim – dans les premières années.

Quant à la taille des logements achetés, elle diffère évidemment beaucoup en fonction des villes avec, pour 1 000 € de mensualité, 152 m2 à St Etienne, 132 m2 au Mans et 116 m2 à Nîmes quand l’acquéreur doit se contenter de 24 m2 à Nice, Lyon ou Paris