Immobilier : les chantiers commencent à redémarrer

AccueilActualitésNon classéImmobilier : les chantiers commencent à redémarrer

Ou plus exactement les chantiers tentent de redémarrer. En effet, les consignes sanitaires sont très compliquées à mettre en œuvre.

Principalement concernés, les petits chantiers, impliquant très peu d’ouvriers et ceci, tout simplement parce que les patrons n’ont financièrement pas le choix. Mais, pour l’instant, seuls les chantiers en extérieurs sont acceptés par la plupart d’entre eux. Les ouvriers doivent respecter une distance d’un mètre entre eux, porter masques et gants et n’utiliser que leurs propres outils. Des conditions qui compliquent considérablement le travail. Beaucoup de chantiers, quant à eux, restent à l’arrêt, faute d’approvisionnement de matériel ou, tout simplement, parce les clients refusent la présence des artisans.

La reprise est donc timide. La fédération française du bâtiment confirme que le taux d’activité est passé de 15 à 25%. La profession a bien conçu et publié un guide sanitaire mais nombre d’artisans ou d’entreprises n’ont en même pas connaissance. Face aux risques pour les salariés, la majorité des syndicats s’opposent au redémarrage des chantiers et rejettent ce guide. Certains syndicats appellent même les ouvriers, principalement sur les gros chantiers, à se mettre en grève s’ils jugent leur santé en danger. Les grands groupes, tel Vinci, assurent cependant placer la santé et la sécurité des salariés comme des priorités mais il est souvent difficile de faire respecter les consignes alors qu’il n’y a, par exemple, souvent pas assez de points d’eau pour le lavage régulier des mains.

L’activité va donc sans doute reprendre progressivement, avec des chantiers-tests. Il y a des pressions des donneurs d’ordre, tous veulent la reprise, les groupes tentent de s’équiper en matériel de protection, comme les masques, mais tout arrive au compte-goutte.