Bénéficiez de l’expertise de Plurifinances et comparez les offres des banques en un seul rendez-vous

Présent dans toute la France
Trouvez votre agence

03 90 22 94 00
contact@plurifinances.fr

Demandez à être rappelé
Je laisse mon numéro

Certes, les taux sont légèrement remontés depuis l’été 2016, cependant, si l’on tient compte de l’inflation, qui est passé d’un rythme annuel de 0,20% à un rythme annuel de 1,20% en un an, emprunter est donc bien moins cher aujourd’hui qu’en 2016. Nous sommes donc bien sur un coût, inflation déduite, au plus bas depuis 1975.

Si les emprunteurs ne ressentent donc que très peu la hausse modérée des taux des prêts, il n’en est pas de même pour la remontée des prix de l’immobilier. Cette remontée a, par ailleurs, de fortes conséquences sur la solvabilité des ménages. Les prix de l’immobilier ont augmenté de 1,5 à 2,5% en Province au premier semestre 2017 et de près de 7% à Paris !

Acquérir un bien immobilier représente aujourd’hui en moyenne 4,08 années de revenus d’un ménage contre 3,9 années en 2016. Et le niveau bas des taux des prêts ne suffit plus à compenser la hausse des prix de l’immobilier. En effet, la baisse des taux a amélioré la solvabilité des ménages de 8% quand, parallèlement, la hausse des prix de l’immobilier l’a dégradée de 18%. Ce sont évidemment les jeunes et les plus modestes qui pâtissent le plus de cette situation. Cependant, une bonne négociation des conditions de financement et un bon montage permettent encore d’acquérir un bien immobilier dans de bonnes conditions, voir tout simplement d’acquérir.