Crédit immobilier : la nécessité de l’apport personnel

AccueilActualitésNon classéCrédit immobilier : la nécessité de l’apport personnel

Des taux bas conjugués aux nouvelles recommandations du Haut Conseil de la stabilité financière ont changé la donne quant à l’apport personnel dans le cadre d’un dossier de financement d’une acquisition. S’il n’est pas forcément indispensable, il est aujourd’hui fortement recommandé pour obtenir son prêt immobilier.

Avec un taux d’intérêt des prêts immobiliers inférieur à l’inflation, pourquoi aller dépenser son épargne alors qu’emprunter coûte moins cher ? c’est ce que les emprunteurs ont logiquement avancé comme argument et cela s’est traduit par une chute importante de la part d’apport personnel en 2019, une baisse de 5,5% pour s établir en moyenne à 14% du montant de l’achat.

Mais les Pouvoirs Publics se sont inquiétés de cette situation et ont rappelé à l’ordre les banques et autres établissements prêteurs en rappelant que la règle d’or était de ne jamais dépasser un taux d’endettement de 33%. Avant le rappel de cette règle, le nombre de dossier qui la respectaient étaient tombés à 28% !

Depuis début janvier, le niveau de l’apport personnel est remonté en flèche : + 11% sur la période de janvier-février. Mais le durcissement des conditions d’accord des prêts immobiliers a été fatal à nombre de foyers plus modestes.

Il est, par ailleurs, à noter que l’apport personnel est aussi perçu par les banques comme la preuve d’une bonne gestion de finances de son foyer et permet donc d’obtenir une sorte de récompense : un taux de crédit plus avantageux et un accord de prêt beaucoup plus rapide.

Cependant, une faible proportion d’apport par rapport au niveau de son acquisition ne signifie pas pour autant un refus systématique. Votre courtier en crédits pourra, grâce à son expertise et à sa connaissance des pratiques de chaque établissement bancaire, vous trouver la meilleure solution et, surtout, la faire accepter par ses partenaires bancaires.