Bénéficiez de l’expertise de Plurifinances et comparez les offres des banques en un seul rendez-vous

Présent dans toute la France
Trouvez votre agence

03 90 22 94 00
contact@plurifinances.fr

Demandez à être rappelé
Je laisse mon numéro

La première bonne nouvelle pour les acquéreurs de leur résidence principale a été la prolongation du PTZ (Prêt à Taux Zéro) en 2017 dans les mêmes conditions que celles de 2016. Ce prêt sans intérêt peut représenter jusqu’à 40% de la somme nécessaire à l’achat d’un bien neuf ou d’un bien ancien avec de gros travaux.

Bonne nouvelle pour les investisseurs aussi, la Loi PINEL a également été reconduite jusqu’au 31 décembre 2017.

La Loi ALUR, quant à elle, continue d’évoluer avec un certain nombre de nouvelles mesures – obligation d’établir un DTG (Diagnostic Technique Général) avant toute mise en copropriété d’un immeuble de plus de 10 ans (contre 15 ans avant), obligation pour les syndicats de copropriétaires de créer un fonds de travaux etc… Cependant, la mesure la plus emblématique de la Loi ALUR, l’encadrement des loyers, est entrée en vigueur à Lille en février 2017. Elle existe depuis 2015 à Paris mais n’avait jamais touché de ville de Province. Aucune autre ville n’est à l’ordre du jour pour l’instant.

Parmi les autres mesures de la Loi ALUR, il y a celle de faire obligatoirement appel à un architecte pour construire ou rénover un logement de plus de 150 m2 – contre 170 m2 précédemment.

Enfin, à l’étude, une mesure d’incitation fiscale pour lutter contre les logements vacants : un propriétaire mettant un logement inoccupé en location avec un loyer « correct » pourrait bénéficier d’une exonération d’impôt de 15 à 85% des loyers perçus.